Interview Yoga Teacher Training -Après et L’avenir

Je voulais écrire un blabla de bilan sur ces 200 H de Yoga Teacher Training à Samyak Yoga. Ma copine Mathilde avait aussi cette interview sur l’après et sur l’avenir. Je vous fais du 2 en 1, c’est cadeau!

Allez, on tient la posture le temps de l’interview !

L’APRES

Mathilde : Le YTT en un mois c’est intensif ! Est ce que ce n’était pas trop dur de tout retenir @-@ ?

Mio : 200H de Yoga en un mois, c’est sur que c’est intense mais c’est progressif au niveau de l’apprentissage. On ne retient pas tout par cœur à vrai dire, genre le nom en sanskrit de toutes figures, c’est chaud !

De quel type de yoga te sens tu la plus proche ? Est ce que ça a changé ? (Hatha, Vinyasa, Yin)

Je ne connais pas vraiment les autres styles de Yoga. Comme dit le prof, il ne faut dénigrer aucun type de Yoga, sinon ça devient vite n’importe quoi : le hatha c’est pour les vieux, l’ashtanga c’est pour les durs.

Pour l’instant, je me retrouve complètement dans le style Vinyasa. Chaque cours est différent et laisse place à la créativité du prof. C’est dynamique et ça me fait bien transpirer.

Comment va ton corps juste après le YTT ?

Je suis infiniment reconnaissante de sa coopération pendant cette aventure ! J’ai pris de gros bras à force de faire des pompes en chaturanga. Je ramène aussi un bon petit bidon à force de manger du riz, des bananes et de me resservir 2 fois à tous les repas !

J’ai gagné en souplesse et réussi des postures qu’il m’aurait fallu des mois et des mois si je n’étais pas venue au stage (comme la charrue, le lotus…).

Besoin d’un déménageur ?

Comment est-ce que tu communiques sur le yoga avec ta famille ? Est-ce que cela a changé ?

Ah, mince, je suis en transit pendant que j’écris l’article, je ne les ai pas encore vu. Je n’ai pas l’impression d’avoir littéralement changé. J’ai réalisé que j’étais déjà sur le cheminement d’une vie de yogi, simple et (presque) équilibrée.

Au final, je ne pense pas que ça changera au niveau de ma communication sur le Yoga (à part que j’ai lancé ce blog). J’étais relativement discrète avant, je ne veux pas non plus saouler les gens ni leur faire peur. A chacun sa vision, chacun sa pratique.

Par contre, si quelqu’un veut découvrir ou pratiquer, je suis disponible !

La question que tu aurais aimé que je te pose ?

Comment va ton mental ? On oublie souvent que le Yoga ce n’est pas juste des postures qu’on enchaîne (ah, j’avais dit que je serais pas relou !).

J’ai bien pleuré pendant ce séjour, de joie et de rire, de tristesse parfois. Ça doit être parce qu’on a ouvert nos hanches et qu’on laisse aller nos émotions.

Sinon, je suis fière de moi d’avoir pris mon courage à deux mains pour m’inscrire à ce training (on ne se congratule jamais assez). Comme dit Arvin, on s’en fiche du certificat, de l’argent que cela a coûté parce qu’on le rentabilisera en donnant des cours. Ce qui compte c’est d’avoir pris l’engagement de venir en Inde, d’avoir pris ce temps et de s’être investi !

Je crains le dur retour à la réalité, parce qu’on était loin de ville, loin des contraintes du quotidien (courses, boulot, enfant…) et qu’entre personnes fans de Yoga et super gentils. J’espère garder ancré le souvenir de cette bulle.

Est-ce que tu as une idée du budget total de l’expérience ? (bien sûr tu n’es pas obligée de répondre si le sujet te met mal à l’aise)

En tant que contrôleur de gestion, j’adore parler d’argent tu sais!

Plus tôt on s’y prend, moins ça coûte cher. Comme j’ai tout pris super tôt, ça m’a coûté environ 2 460 € pour 28 jours sur place :

  • 660€ de billet d’avion
  • 1300€ de formation, incluant l’hébergement et la nourriture
  • 150€ de vaccins
  • 100€ de trousse à pharmacie
  • 250€ d’argent de poche

Je devrais ajouter le fait que j’ai mis mes enfants en colo 3 semaines pour que mon mari aussi soit tranquille pendant la formation (ça coute un bras!)

Même avec un massage par semaine, ca rentre dans le budget!

L’AVENIR

Est-ce que tu comptes enseigner tout de suite ?

Oui, je compte bien me lancer rapidement, au plus près de la tradition indienne (d’ailleurs, si vous avez des plans, je suis preneuse). Pour être raisonnable, je voudrais commencer par donner 2 heures par semaine.

Comme tout le monde, je m’inquiétais sur le fait que 200 heures semblent insuffisantes pour devenir prof. Mais le prof Rakesh nous a rassuré :

« Le Yoga est un vaste océan. Etre prof, ce n’est pas tout savoir, c’est être fier de ce qu’on a appris et de le partager.

Certes, on ne se sent pas prêt, mais même après 2 000 heures de training, on ne le sera jamais alors inutile de se trouver des excuses (comme je vais encore travailler ma pratique avant). Enseigner, partout, n’importe quand, dès qu’on peut ! ».  

Est-ce que tu reverras tes copains, copines profs ?

On fera en sorte que oui: Ce séjour, c’était de belles rencontres avec des filles inspirantes : ma coloc incroyablement sportive, encourageante, et gourmande (merci d’exister dans ce monde), ma liseuse de tarot touchante et drôle, la douce photographe qui a les mots justes, la prof de sport toujours souriante, cette femme a la force tranquille…

Simple et fluide, comme notre coloc !

C’est probable que ce soit pour du Yoga (organiser ou participer à un stage) ou pour tout autre chose comme courir, aller aux nuits sonores, un tirage de tarot, jardiner…

Je suis plus que ravie d’avoir rencontré nos profs, Rakesh en particulier, qui ne se contente pas de nous faire des leçons sur: soyez honnête, humble, soyez fluide et respectueux, observez… Il est et il vit ce qu’il dit. Je ne sais pas si je les reverrais, mais on peut les recontacter à tout moment.

Envie de faire une formation complémentaire ? 😉

« If teacher doesn’t know, teacher practice ! »

Il existe un module de 300 heures complémentaires. Mais je vais déjà me lancer en tant que prof et surtout approfondir ma pratique personnelle.

Nous avons une artillerie de conseils pour pratiquer tout seul 6 jours sur 7 (faudrait que j’en fasse un article d’ailleurs, cela peut servir à plein de gens)

Par contre, je ferais  volontiers une formation complémentaire pour faire prof de Yoga Paddle ! (oui je sais, c’est la grosse mode)

Mon niveau actuel de Yoga Paddle

Est ce que tu penses que la pratique du yoga doit être relayée sur les réseaux (vous avez 4 heures) ?

Haha, excellente question!

OUI, parce que comme pour la pole, on est content de montrer nos progrès, d’inspirer d’autres personnes sur des figures à réaliser. C’est pratique les réseaux pour faire partie d’une communauté avec qui on peut organiser des événements, se filer des conseils ou se soutenir

NON, si c’est juste pour se montrer et faire de belles phrases qui ne veulent rien dire. Aujourd’hui pour être prof de yoga, tu dois avoir ton compte insta, prendre des poses parfaites et de plus en plus tordues pour avoir des likes. J’ai du mal à accepter ces citations ou expressions toutes faites sur le Yoga qu’on met sous les photos, alors que les auteurs ne vivent pas du tout comme ça dans la vraie vie.

Ce qui me fait douter encore aujourd’hui, c’est qu’en échangeant avec certains, mes posts leur font complexer sur leur corps, leur mode de vie. Dans ce cas, je regrette parfois car ce n’est pas mon but.  

Voilà, j’espère que tu vas bien et que tu es en pleine forme 🙂 J’espère bien te recroiser en classe ! Plein de bisoux !

Merci à toi Mathilde pour ces interviews, c’était un plaisir. J’espère que cela t’inspirera aussi. A bientôt à la barre ou au bar!

Mathilde & Miora

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s