J+1 mois : le (dur) retour à la réalité

On se doutait que sortir de la bulle de l’école Samyak Yoga en Inde pour revenir dans notre train-train quotidien en France serait difficile. Un mois après je peux enfin prendre le temps d’atterrir et faire un premier bilan de ce retour.

On dirait pas là mais j’étais en déplacement pour le boulot en Corse en rentrant #durelavie

Ca n’arrive donc pas qu’aux autres…

En rentrant, j’ai commencé par une grosse claque. J’ai appris qu’un être proche était malade et a eu la gentillesse de ne pas me l’annoncer quand j’étais si loin. J’ai été touchée et en même temps j’ai vraiment eu l’impression d’être une grosse égoïste dans sa bulle! Je suis passée du « ça va bien se passer, on est confiant« , à « non mais c’est trop injuste » pour enfin finir par « accepter« , après avoir fait des crises d’urticaire toute la semaine lié au stress.

Oh mon dieu, mais c’est quoi cette vie?

J’ai atterri un vendredi matin et retrouvé avec joie ma petite famille. L’aprem, on était directement à la Part Dieu pour les courses de rentrée (ah ***, c’est lundi!), les courses pour la semaine…

Et Lundi, welcome back to work! (tadaaaa). Les premières réunions, je me suis demandée pourquoi on se posait autant de questions sur : le pourquoi du comment changer la clé pour imputer le coût de la logistique sur le patient. Si ça te parle chinois, c’est normal, ça m’a fait le même effet au retour!

Le plus dur, c’est quand même de rester assise toute la journée sans bouger.

Et pour t’achever de ta semaine, il y a bien sur la réunion de parents!

J’ai adoré cette vidéo d’Olivia Moore qui finalement résume parfaitement ma rentrée !

Ce qui m’a fait tenir : retrouver mes habitudes et une organisation minutieuse

  • Savoir que j’allais bientôt repartir en vacances. Si si, comme dans le sketch, j’ai déjà prévu de repartir à la Toussaint, très loin au pays du soleil levant, en famille cette fois.
  • Le batch cooking. Si si si, toujours comme dans le sketch, sauf que moi j’adore ça, c’est la meilleure façon que j’ai trouvé pour être peinarde toute la semaine et d’éviter de manger n’importe quoi. Si tu veux, mes astuces c’est ici.
  • Retrouver mon bullet journal, ce truc qui consiste à organiser ta vie avec un carnet à points et des listes pour tout. Pareil, si ça te parle japonais, il y a Margaux sur Youtube qui t’explique tout
  • Des enfants ultra autonomes pour leur âge. Je n’ai plus besoin de les préparer le matin, de les accompagner pour tout, ni de surveiller les devoirs. Mon mari a répliqué le système de tableau avec des post-it à son bureau avec « A faire, en cours et fait« . Du coup, on ne se dispute (presque) plus le soir sur ce qu’ils ont à faire, comme changer la caisse des chats, débarrasser ou se brosser les dents…
Un magnifique tableau de parents indignes
  • Et enfin, le Yogaaaa! Je continue de me lever tôt et je suis plutôt contente d’avoir réussi à m’auto-discipliner pour en faire tous les jours, idéalement une heure. L’inconvénient, c’est que j’ai beaucoup moins de temps pour écrire.

Yoga, yoga, yoga : devenir esclave de sa pratique

J’ai repris mes autres loisirs comme la guitare ou la pole, mais avec un peu moins d’entrain. La course à pied, n’en parlons même pas (j’ai craché mes poumons sur 9 km). J’ai démissionné de mon poste de présidente d’asso pour avoir plus de temps.

Parce que oui, en ce moment, je ne pense plus qu’au Yoga! Quand je ne pratique pas:

  • Je prépare ma prochaine séquence que je vais pratiquer toute la semaine et en vue d’un prochain cours
  • Je fais des démarches pour être prof. C’est lourdingue en fait : ursaaf, assurance, autorisation de travail, repérer des salles…
  • J’achète des bouquins sur le yoga, que je suis censée lire le matin
  • Je prends des photos de postures de yoga. Je passe un peu trop de temps sur les réseaux sociaux
  • Je donne des cours de Yoga :p. Je suis ô combien reconnaissante envers mes amis, collègues qui ont bien voulu jouer aux élèves depuis mon retour
Nouveau défi : donner des cours de yoga aérien!

En bref, c’est comme un nouveau bébé que je vois grandir (sauf que je dors la nuit).

Bon alors, t’as changé?

Grave, maintenant je suis une bisounours!

Mon mari dit que non. J’avais déjà changé avant de partir, quand je me suis mise au Miracle Morning et au Yoga tous les jours. Le seul truc, c’est que je suis restée végétarienne.

Je ne vais pas tout plaquer non plus pour être prof, mon objectif reste de donner 2/3 cours dans la semaine pour que le Yoga reste un plaisir à explorer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s