2ème semaine à Samyak Yoga

Et voilà comment on arrive déjà à la moitié du parcours du Teacher Training! J’aime vraiment le fait qu’on ait un temps dédié, à la demande du prof, pour écrire sur notre semaine, ce qu’on appris, ce qui nous a frustré.

Cette semaine aura été marquée par l’inondation, qui nous a obligé à évacuer nos chambres du rez-de chaussée pour aller squatter les chambres de ceux qui étaient à l’étage. L’équipe de l’école ont bien géré et ils avaient l’air sereins en façade pour nous rassurer, moi j’étais un peu angoissée. L’eau s’est retirée ce matin, ouf!

Un tour en coconut boat et réaliser à quel point l’eau est montée

Ca devait être la semaine de la fatigue, mais je suis en forme. Ce matin, je me suis sentie plus légère pour faire des chaturanga (pompe de triceps), je crois que je vais rentrer avec des gros biscottos!

Apprendre et Pratiquer dans la foulée

Cette semaine, on devait montrer une figure devant 6 élèves, puis deux figures puis trois puis une séquence entière. Chaque jour est plus facile que le précédent, c’est plus fluide et moins stressant. Je commence à apprendre plus vite les principaux points clés à dire, à compter ma respiration et à oser aligner des postures sans toucher les fesses des copines.

Par contre, je galère avec mal avec ma gauche et ma droite! J’ai aussi du mal à me repérer dans l’espace pour savoir où je dois me placer quand les élèves ont terminé la posture.

Aujourd’hui, on a enfin eu les 20 points clés à maitriser pour être un bon prof. Ils ne nous les ont pas donné avant volontairement pour qu’on fasse toutes les erreurs auparavant. On a eu déjà quelques retours mais pas de manière globale. C’est vraiment bien amené!

Petite victoire de la semaine: Parivritta Janu Shirshasana

La semaine prochaine, on va s’évaluer entre nous, c’est donc pour ça que c’est la semaine de la crise! Des tensions commencent à naitre dans le groupe, on verra si les gens seront Yogis!

Le Yoga, dans sa forme originelle

Cette semaine, j’ai apprécié qu’ils nous rappelent d’enseigner le Yoga dans sa manière traditionnelle, sans tous ces extras.

  • On peut être créatif mais il faut revenir aux objectifs: la stabilité et le confort dans chaque posture pour permettre à l’esprit de s’apaiser (vs les tendances du moment Beer Yoga, Dog Yoga, Disco Yoga…)
  • Apprendre les noms en sanskrit pour revenir aux sources et diffuser cet héritage, se faire comprendre dans tous les pays. Le Guerrier 1 sera toujours Virabhadrasana en Angleterre ou au Japon. Par contre, va falloir s’accrocher pour retenir “Ardha Badda Padma Pada Pashschimottanasana”. A raison de 3 noms d’asana par jour, ça devrait le faire 😂!

J’espère que je resterais fidèle à cet appel en rentrant et ne pas craquer face à la pression des lieux où j’irais enseigner.

Liberté, égalité, fraternité

J’ai beaucoup de mal avec certains aspects culturels ici, surtout sur la place que chacun a dans la société. Quand on a évacué notre chambre, deux personnes de l’équipe ont dormi par terre à notre place, j’ai trouvé ça gênant: si on m’évacue, pourquoi eux devraient rester là?

Le village prés de notre école

Quand on se promène aux alentours, il y a des enfants qui vivent dans des taudis à côté de belles maisons. En France, ces fractures sont moins visibles ou on les cache bien. On a envie de leur donner plein de conseils pour changer les choses : si chacun ramasse les poubelles devant chez lui, cela serait un début par exemple. Mais est-ce qu’on est légitime pour donner notre avis? Arvind dirait: « Avant de changer le monde, change toi… »

Une réflexion sur “2ème semaine à Samyak Yoga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s