1 an après la formation de Yoga en Inde: Le Bilan

Déjà un an que je suis partie en Inde en compagnie de Pandi Panda pour me former au Yoga ! Il est temps de faire un bilan sur cette première année d’enseignement. J’avais commencé un premier brouillon à 6 mois, comme pour les fins de période d’essai jamais publié. C’est l’occasion de répondre aux questions qu’on me demande le plus souvent.

1an plus tard, on prend le train avec Pandi Panda récuperer les enfants…en Normandie. Moins kitch que l’Inde certes, mais on nage dans le bonheur!

Tu donnes des cours alors / Tu donnes toujours des cours?

OUIIII avec un grand smile ! Je suis super contente de donner des cours. Je me suis bougé les fesses pour faire comme le prof a dit : « enseigner tout de suite, dans toutes les conditions ».

Je donne des cours tous les dimanches à 11h avec OLY Be. J’ai commencé en tant qu’élève avec eux et je rêvais de pouvoir enseigner avec eux pour le le tarif, les lieux, l’esprit. Mon vœu s’est réalisé et plus que prévu car ma prof préférée du Dimanche ne pouvait plus assurer le créneau et j’ai pu prendre sa place dans une super salle. Un peu stressant car je connaissais la plupart des élèves avec qui j’ai pratiqué depuis deux ans, mais aussi un vrai challenge car on adorait la prof.

Avant le COVID : la salle de danse de l’EDAC avec vue sur Fourvière 🥰
Après le COVID : Cours au parc de la tête d’or, c’est cool aussi 🧘🏽‍♀️

Mon objectif c’était de donner 2 à 3h de cours par semaine. Il fallait donc que je « postule » dans d’autres salles. C’est comme ça que je suis allée prendre le goûter chez Ananas et Asanas, un bar à jus dans le 7ème qui fait aussi studio de Yoga. J’ai rencontré Marie, la gérante. Elle me présente la salle et me dit qu’elle cherche une prof de Yoga Aérien. Dans ma tête : « Hey, je peux me former, je m’étais toujours dit pourquoi pas l’aérien, en plus j’adore voler vu que je fais de la pole ». Comme si elle avait lu dans mes pensées, elle me dit :« Il y a une formation ce week-end en Yoga Aérien si ça te dit ». Bingo, je prends la dernière place dispo. Après 15 H de formation condensé dans un week-end à Lyon chez Zen Space, je suis certifiée en Yoga Aérien. Et depuis, je donne des cours tous les mardis à 19h chez Ananas et Asanas.

Marie d’Ananas et Asanas est la reine des stories Instagram

Comment ça se passe alors ?!

Les premiers cours étaient super stressants. Honnêtement, se retrouver devant un groupe de 15 personnes et se dire que c’est toi qui les guide, les yeux dans les yeux, pendant une heure, c’est chaud !!! Je n’en dormais pas de la nuit parce que je me passais la séance en boucle de peur d’oublier un truc. En plus, on ne se sent pas forcément « légitime » malgré nos 200 heures. Prof de yoga stressée, logique non ?

Après les premiers cours, j’allais faire une énorme sieste ! C’est de l’énergie de donner un cours mais je ne pensais pas qu’on absorbait aussi l’énergie des élèves pendant le cours.

Ma position de Yoga préférée

Depuis ça va mieux hein! Toute la semaine, je fais ma pratique perso et je me fixe une intention (ex : travailler les ouvertures de hanches, les chakras). En fin de semaine, je dessine ma séquence pour le cours et je la pratique pour l’ajuster. Enfin, le cours a lieu et c’est le kiff 😊. J’adooore voir les élèves se détendre, progresser, se laisser transporter, se concentrer et se sentir léger à la fin du cours. On vous a dit que shavasana, c’est une vraie drogue ?

Tu vas faire ça à plein temps?

Non, pour plusieurs raisons :

J’ai la chance d’aimer mon boulot en contrôle de gestion dans le milieu hospitalier. J’ai enfin trouvé une boite où la qualité de vie au travail, le fameux « QVT », est une réalité.

La deuxième, c’est qu’il faudrait que je donne 20h de cours par semaine pour gagner le même salaire qu’actuellement. Je n’ai pas envie de courir dans toute la ville pour jongler entre les studios, c’est stressant de remplir des créneaux et les horaires sont décalés et peu adaptés à la vie de famille, sans compter la fatigue physique.

J’aime bien aussi être un individu presque « lambda », qui donne des cours de Yoga. J’aime partager les mêmes problématiques que les élèves comme rester assise 8h par jour, être stressé par des deadlines, ne pas être méga souple…Sauf que je dois apprendre à dépasser toutes ces contraintes pour pouvoir les guider vers un chemin où l’on peut être bien avec son corps et son esprit.

Quand je fais prof de yoga, ça me fait un peu cet effet!

Enfin, le COVID m’a confirmé que c’est bien d’avoir un emploi stable! Le Yoga reste une passion que j’adore partager et qui me fait grandir. J’ai quand même conscience qu’il faut que je donne plus de cours pour continuer de gagner en fluidité, capitaliser sur les temps de préparation.

Ce que tu retiens de cette première année en tant que prof de Yoga ?

J’adore enseigner ! On vit vraiment les choses différemment quand on doit l’enseigner après. Et c’est génial de pouvoir partager avec d’autres personnes, même si c’est juste pour un « one shot » 😊

La joie de voir les élèves revenir aussi.

Gros coeur pour les élèves réguliers!

J’ai dit « oui » à tout ce qu’on m’a proposé : les remplacements de prof, un cours de Yoga sur chaise en entreprise, des cours en live pendant tout le confinement.

J’étais ravie de pouvoir partager ma passion avec mes enfants, notamment avec les vidéos de Yoga Parent-Enfant. Ca m’a fait très plaisir d’avoir des photos et textos de parents qui avaient pratiqué avec leurs enfants. On a aussi terminé le projet de posture avec les cartes qu’il faut que je publie !

C’est aussi une année où j’ai fait plein de formations: j’ai ressenti le besoin de compléter ma formation en aérien. En novembre dernier, sur les recommandations d’Anasma, une super prof d’Aérien d’Ananas et Asanas, j’ai fait une certification en ligne de 25H en Yoga Trapeze. J’avoue, c’était quand même le rush: je devais bosser 2h par jour pendant 15 jours pour la formation en plus du boulot, des enfants et mes premiers cours de yoga en parallèle.

J’ai profité du confinement pour me certifier au Gravity Yoga. Un peu comme le Yin Yoga, on reste dans les postures entre 2 et 5 mn pour vraiment gagner en mobilité quel que soit son niveau. J’ai appris plein de trucs sur l’anatomie.

Et enfin cette année, le Yoga m’a permis de dépasser ma peur pour faire mon premier marathon. Je me suis sentie assez forte physiquement et mentalement pour me lancer.

Les trucs que t’aimes le moins avec les cours de Yoga?

Les cours qui s’annulent parce que le nombre minimum d’élèves n’est pas atteint. On a du en annuler deux ou trois max, mais on essaie de s’arranger pour qu’ils se maintiennent parce que c’est frustrant pour tout le monde.

Tu trouves le temps de tout faire ? Tu te lèves toujours tôt ?

Se lever tôt et faire du Yoga tous les jours, c’est devenu un réflexe. Si je zappe, c’est comme si j’avais oublié de me brosser les dents !

Pour le reste, j’ai pas mal d’astuces mais surtout un mari génial qui partage les taches et des enfants autonomes. Je suis efficace au boulot parce que je suis motivée pour aller vivre mes autres vies en dehors.

Le panda et les lunettes de piscine, c’est moi 😂

T’es toujours végétarienne ?

Mouais à 90%, mon transit s’en porte mieux. Quand je suis invitée, je mange de la viande si ça peut faire plaisir. Mais je questionne surtout ma consommation de sucre en ce moment, mon système lymphatique part en cacahuète, on en reparlera une autre fois.

Les trucs que tu dois améliorer en tant que prof?

La liste est longue :  arrêter de dire « on va faire… », ne plus confondre gauche/droite, retenir les prénoms des élèves du premier coup, oser davantage dire aux élèves d’aller like la page facebook ou insta pour ne pas se perdre de vue :p

Tu envisages quoi pour la suite ?

Je pensais que la formation de 200 Heures de Yoga était la destination. Ce n’était que le début de l’apprentissage. C’est génial de se dire que j’ai toute la vie pour continuer de me former, de pratiquer, progresser et enseigner. Il faut dire que j’adore collectionner les diplômes…

Je pars en septembre en formation pour le Yoga Paddle à Malte si le COVID ne reprend pas, avec mon mari.

Mon élève préféré 🤫

Je croise les doigts très fort pour pouvoir partir faire une prochaine formation de 300 Heures au bord de la plage avec mes deux supers copines Yogis. L’an prochain, je profite du congé mat d’Anasma pour la remplacer et financer tout ça.

Bon, il faudrait que je me fasse un peu moins violence en appliquant à moi-même un peu de bienveillance, le fameux « Ahisma » pour accepter de me poser davantage… Mais j’aime trop la vie!

Enfin, continuer d’être reconnaissante ! Pour être prof, il faut des élèves. Alors j’en profite pour dire MERCI à tous mes amis, mes collègues, mes élèves, ma sœur, mon frère, mon mari et mes enfants qui ont pris des cours cette année et qui me soutiennent 😊. Merci aussi à OLY Be, à Marie, à Anasma et FitbySo pour leur confiance.

4 réflexions sur “1 an après la formation de Yoga en Inde: Le Bilan

  1. Hello Miora ! Merci pour ce beau témoignage inspirant qui monte que la vie est plein de belles opportunités pour se faire kiffer soi et pour faire kiffer les autres aussi ! 🙏
    A bientôt pour un prochain cours de yoga au parc !

    J'aime

Répondre à Oraclinzel Professor Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s